Français English

Tél.: (+229) 20 00 14 17 - Email: idid_ong@yahoo.fr

Titre du projet : Projet d’amélioration de l’accès aux services sociaux des migrants travailleurs marginalisés et vulnérables des départements de l’Ouémé et du Plateau – PASSOM

Durée : 18 mois

1. CONTEXTE

La gestion des migrations internationales représente un grand défi pour tous les pays. Pour y faire face, le Bénin a adopté plusieurs conventions et protocoles relatifs aux migrants et aux réfugiés. La Convention sur la protection des droits de tous les migrants et des membres de leurs familles, entrée en vigueur en 2003, ainsi que deux autres protocoles contre le trafic illicite des migrants et la traite des personnes adoptées en l’an 2000 en relation avec la Convention des Nations Unies contre le crime transnational organisé, sont des instruments juridiques importants pour combattre l’exploitation de la migration et des migrants. En dépit de la conformité de sa constitution aux obligations sur le plan international en ce qui concerne la protection des migrants et des réfugiés, de l’existence des mesures législatives et réglementaires et, d’un dispositif institutionnel assez étoffé pour la prise en charge et la gestion des migrations internationales, le besoin d’assurer le droit et la protection des migrants se fait sentir avec acuité. Ce besoin apparaît très préoccupant avec les migrants travailleurs qui occupent essentiellement les secteurs informels et sont souvent victimes de toutes formes de traite humaine. Dans les départements de l’Ouémé et du Plateau, les migrants provenant de la sous-région sont pour la plupart des travailleurs domestiques, des travailleurs des buvettes et bars ou des travailleurs employés dans les secteurs de la restauration et du commerce. Ces migrants, majeurs et mineurs, ne jouissent pas souvent de leurs droits fondamentaux et sont sujettes aux abus sexuels, en ce qui concerne les femmes, à la violence physique, à l’insécurité sociale et à toutes formes d’atteinte à la dignité humaine les mettant ainsi dans une situation préoccupante de marginalisation et de vulnérabilité. Cette situation s’explique, en grande partie, par l’ignorance notoire des droits des migrants travailleurs, la non application des textes législatifs et réglementaires existants, le disfonctionnement du dispositif institutionnel mis en place et l’inorganisation des migrants travailleurs pour veiller au respect de leurs droits fondamentaux. C’est pour répondre à ces préoccupations que l’ONG Initiatives pour un Développement Intégré Durable (IDID) avec ses partenaires a initié le projet intitulé « Projet d’amélioration de l’accès aux services sociaux des migrants travailleurs marginalisés et vulnérables des départements de l’Ouémé et du Plateau » qui vise à contribuer à l’accès aux services sociaux notamment des services judiciaires des migrants travailleurs marginalisés et vulnérables des départements de l’Ouémé et du Plateau.
2. Objectif et résultats escomptés
L’objectif général de cet projet est de contribuer à l’accès aux services sociaux des migrants travailleurs marginalisés et vulnérables des départements de l’Ouémé et du Plateau.
Les différentes actions planifiées dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet concourent à l’atteinte des trois résultats clés à savoir :

Résultats attendus Indicateurs
R1 : Une recherche action approfondie sur les circuits migratoires et les conditions socio-professionnelles des migrants marginalisés et vulnérables est faite.
  • Deux recherches action complémentaires réalisées
  • un document de plaidoyer à l’endroit des pouvoirs publics élaboré et 1000 exemplaires édités et diffusés
R2 : Un mécanisme participatif intégré d’appui et d’assistance aux migrants marginalisés et vulnérables est mis en place et fonctionnel.
  • Une plate-forme multi-acteurs mis en place
  • Un centre de veille, d’écoute, et d’assistance-conseils créé et géré de façon intégrée et autonome
R3 : Les capacités de toutes les parties prenantes sont renforcées pour une synergie d’action au profit des migrants travailleurs marginalisés et vulnérables.
  • 16 séances de sensibilisation/formation et de plaidoyers organisées à l’endroit des différents acteurs (OSC, acteurs privés et publics) concernés.
  • 1000 migrants travailleurs marginalisés et vulnérables assistés


3. Population bénéficiaire ciblée

Le projet PASSOM cible principalement les migrants travailleurs exerçant dans les secteurs informels dans les départements de l’Ouémé et du Plateau. Ces migrants sont souvent des Aides ou travaillent dans les buvettes, bars et restaurants/points de vente, et le petit commerce (vente de divers articles dans les boutiques, les prestations de services).

4. MISE EN ŒUVRE

Le projet PASSOM sera mis en œuvre par le Consortium constitué par les ONGs Initiatives pour un Développement Intégré Durable (IDID), Volontaires d’Action pour le Développement Intégré et Durable (VADID) et Bénin ALAFIA. Le chef de file de ce consortium est l’ONG IDID.

5. Principales activités

Résultats 1 : Une recherche action approfondie sur les circuits migratoires et les conditions socio-professionnelles des migrants marginalisés et vulnérables est faite.
1.1. Réaliser une recherche action participative complémentaire sur les circuits migratoires et les modes de transfert et d’accueil des migrants travailleurs marginalisés et vulnérables des départements de l’Ouémé et du Plateau.
1.2. Réaliser une recherche action participative complémentaire sur la vulnérabilité des migrants travailleurs marginalisés des départements de l’Ouémé et du Plateau.
1.3. Elaborer et diffuser un document de plaidoyer basé sur les connaissances issues des études réalisées à l’endroit des pouvoirs publics.

Résultats 2 : Un mécanisme participatif intégré d’appui et d’assistance aux migrants marginalisés et vulnérables est mis en place et fonctionnel.
2.1. Appuyer les migrants travailleurs pour leur organisation en associations selon les nationalités.
2.2. Appuyer la mise en place d’une union régionale des associations des migrants travailleurs, créées en fonction des nationalités.
2.3. Former les migrants travailleurs sur la gestion (administrative, humaine, financière, inclusive et morale) des associations.
2.4. Mettre en place une plateforme multi-acteurs d’actions en faveur des migrants travailleurs marginalisés et vulnérables.
2.5. Organiser des séances de concertation périodiques entre les acteurs de la plateforme.
2.6. Créer un centre de veille, d’écoute et d’assistance-conseils aux migrants travailleurs marginalisés et vulnérables.
Le schéma ci-dessous décrit le fonctionnement du centre de veille, d’écoute et d’assistance-conseils aux migrants travailleurs marginalisés et vulnérables.

Schéma simplifié du mécanisme participatif intégré d’appui et d’assistance aux migrants travailleursSchéma simplifié du mécanisme participatif intégré d’appui et d’assistance aux migrants travailleurs
Schéma simplifié du mécanisme participatif intégré d’appui et d’assistance aux migrants travailleurs

NOUVEAU RAPPORT, A TELECHARGER

Rapport (Réseau Climat & Développement)

IDID ONG sur Facebook

IDID ONG (Youtube)

IDID ONG

IDID ONG

N°2006/045/SG/STCCD du 18 avril 2006, Préfecture de Porto-Novo.

IDID a pour vision de devenir une institution leader axée sur la recherche action participative et le renforcement des capacités des communautés vulnérables pour le développement intégré durable au Bénin et dans le monde.

Notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir directement dans votre mail toute l'actualité de IDID ONG ainsi que de nombreuses opportunité.

NB:Votre adresse électronique ne sera pas utilisée pour des spams ni à des fins commerciales.

IDID ONG | Contacts

Initiatives pour un Développement Intégré Durable

03 BP 92 Porto-Novo, République du Bénin

(00229) 20 00 14 17
(00229) 20 22 07 08

idid_ong@yahoo.fr | www.ididong.org